becs de gaz
Main Street, U.S.A.

L’éclairage au gaz de Main Street, U.S.A.

Par
le
24 février 2019

Vous voilà arrivé à Disneyland Paris et votre visite au Disneyland Park commence ! La gare de Main Street Station du Disneyland Railroad marque l’entrée dans une petite ville américaine du début du XXème siècle.

Le voyage dans le temps est immédiat et de nombreux éléments dissimulés dans cette rue et ses arcades rendent l’illusion parfaite. En ce début des années 1900 dans les États-Unis, l’électricité n’est pas encore répandue dans toute les villes pour l’éclairage public. L’occasion de voir de plus près l’éclairage au gaz de Main Street, U.S.A.

lampadaire à gaz sur Main Street USA
Réverbère à gaz sur Main Street durant la saison Pirates & Princesses

Une révolution technologique

Apparu vers 1812, l’éclairage public au gaz n’aura de cesse de s’améliorer au fil des ans. Il vient en remplacement de l’éclairage à l’huile, dont l’éclairage de moins bonne qualité sera vite oublié, malgré les protestations des vendeurs d’huile de baleine ou les craintes supposées dues aux explosions.

Utilisant le gaz de houille (qui sera vite surnommé gaz d’éclairage), les becs de gaz apparaissent d’abord à Londres, puis à Paris, avant de se répandre dans le monde. La flamme n’est d’abord pas protégée, puis, des carreaux de verre sont ajoutés pour une utilisation par tous temps, mais aussi pour l’esthétique, venant alors s’inspirer des lampes à huile.

Le terme « bec » vient de la partie du luminaire où se situe la ou les flammes. Celui-ci est donc l’élément le plus important de l’éclairage puisqu’il conditionnera la luminosité, mais aussi la consommation de gaz. Différents becs seront utilisés en fonction des besoins, l’éclairage au gaz faisant ses entrées dans de nouveaux lieux comme les théâtres ou les magasins.

liberty arcade
Disney&Co. dans Liberty Arcade, fièrement éclairé par l’éclairage au gaz

Avec cette nouvelle technique d’éclairage, les falotiers, récemment remis sur le devant de la scène dans « Le Retour de Mary Poppins » voient leur travail simplifié, puisqu’il ne suffit plus que de manipuler le robinet de gaz et d’allumer la flamme, même si leur situation devient alors encore plus précaire.

Changement d’époque

Dès la fin du XIXème siècle, l’éclairage électrique commence à remplacer peu à peu l’éclairage au gaz dans la plupart des villes. Certains réverbères subsistent néanmoins pour le côté historique mais surtout esthétique à Hong-Kong, dans quelques villes d’Allemagne ou des États-Unis, ou encore à Londres, où plus de 2500 becs de gaz sont toujours en activité !

Aujourd’hui, les lampadaires de Main Street, U.S.A. sont donc un magnifique hommage au passé, et fonctionnent dorénavant au gaz naturel, avec un allumage à distance électronique. Utilisés sur la rue principale mais également dans Discovery et Liberty Arcade, où ils sont alors allumés en permanence, ils contribuent irrémédiablement à l’ambiance nostalgique et unique des lieux, tout en apportant un côté chaleureux.

becs de gaz
Les lampes à gaz participent à l’ambiance de Discovery Arcade et mettent en valeur les vitrines (voir l’article sur la Ferris Wheel)

Pour l’anecdote, le Disneyland Park original, en Californie, dispose d’authentiques réverbères au gaz, achetés pour la construction du parc à différentes villes des Etats-Unis, dont Baltimore ou encore Philadelphie. Ces lampes ont donc plus de 150 ans !

Pour terminer, revenons de l’autre côté de l’Atlantique, où, détail intéressant, l’éclairage au gaz de Main Street, U.S.A. cède la place à l’éclairage électrique avec l’Avenue Thomas Edison.

lampadaire électrique
L’éclairage au gaz se termine avec Monsieur Edison

Photos : Focus on Magic

TAGS
POSTS RELATIFS
3 Commentaires
  1. Répondre

    Mama

    28 février 2019

    Nice website 👍

    • Répondre

      Florian

      1 mars 2019

      Thank you Mama!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.